Le Cercle des Rolistes Disparus Index du Forum
Le Cercle des Rolistes Disparus Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Chroniques des Personnages Nephilim
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le Cercle des Rolistes Disparus Index du Forum -> Le Cercle des Rolistes Disparus -> Nephilim Anthologie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Annzokann


Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2009
Messages: 206

MessagePosté le: Mer 13 Oct - 12:49 (2010)    Sujet du message: Chroniques des Personnages Nephilim Répondre en citant

Dimanche 26 septembre 2010
Jeu : Nephilim (Scénario : Dies Irae - Au commencement était la fin)
Lieu : Chez Annzo
Participants : Annzokann, Alambrine, Tredok,
Absents : { }


Résumé de l'épisode précédent.

Nous avons tous trois senti des perturbations dans notre lit douillet qu'était les champs magiques.
Nous avons peu de souvenir à notre réveil, mais nos pairs nous avaient mandé pour enquêter sur les perturbations.

Arrivé sur place nous avons vu un être étrange, un énorme lion dont le pentacle était saturé en Ka feu.
Il semblait être plus puissant que nous les Kaims qui étions déjà l'équivalent de dieux... Nous avons assisté impuissant à sa conversation/dispute avec un être angélique...(je crois que j'ai noté leur nom sur ma feuille de perso)

Pendant cette conversation un déluge est tombé sur terre, des comètes qui détruisaient les champs magiques. Avec horreur nous avons fuis. Munin, devant la peur de la mort, a eu des ailes...quoi que non, elle en avait déjà... Paelorys (^^) lui est resté un moment voir ce qui ce passait.... apparemment le Lion essayé de s'ancrer dans le monde physique.Moi j'ai fuis en laissant une partie de moi même sur place...un jour je retrouverai ce lieu, symbole de notre première mort, ou de notre renaissance je ne sais pas encore.

Nous avons réussi à nous enfuir grâce à un "pont" faisant le lien jusqu'à Atlantide, malheureusement il a été détruit et nous a projeté dans le ciel, quelle sensation horrible, Munin m'a sauvé la vie ce jour là et cela ne sera surement pas là dernière...
Durant notre chute notre pentacle a été rongé par je ne sais quelle perturbation venu du ciel ( je crois pas que tu nous ai donné le nom d'orichalque). Notre instinct nous a poussé tout comme le lion à nous ancrer dans le monde physique : nous nous sommes incarné dans des êtres humains.
Pauvres être, leur corps a été altéré par cette incarnation brutale, notre immatériel a imprégné leur corps physique. Nous avons vécu quelque temps dans ces corps d'emprunts,Paelorys a envoyé des messages pour retrouver les nôtres, Munin cherchait à entendre si des appels parvenaient à nous...pendant ce temps je me suis occupé de leur corps physique. Je me suis très rapidement coupé des champs, je sentais leur perversion nous contaminer petit à petit puis mes compagnons on fait de même.

Après un laps de temps qui m'a semblé une éternité, un groupe d'humain et venu dans notre refuge, Paelorys les a chargé et en est mort, Munin n'a pas bougé, pendant que je courrai ventre à terre dans la forêt...
Je ne sais pas quel être m'a tué mais son regard noir hante encore mes méditations.


Voilà j'ai tout dit enfin je crois.
 


Dernière édition par Annzokann le Jeu 14 Oct - 20:04 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 13 Oct - 12:49 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Alambrine


Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2009
Messages: 110
Localisation: Montpellier
Féminin Bélier (21mar-19avr) 鷄 Coq

MessagePosté le: Dim 24 Oct - 19:03 (2010)    Sujet du message: Chroniques des Personnages Nephilim Répondre en citant

Dimanche 17 octobre 2010
Jeu: Néphilim (Scénario: Les mangeurs d'hommes)
Lieu: Chez Annzo
Participants: Tredok, Annzo et Alambrine
Absent ()

Chronique d'un oiseau de malheur.
Les humains c'est vraiment super, mais moins je les habitent et mieux je me porte. ils puent, ils ont des besoins primaires dégoutants, et il se fatiguent d'un rien. Que ne donnerais je pas pour une paire d'ailes....
Nous avons marché une éternité...enfin pas tout à fait mais cela m'a paru très long. Surtout les angoisses du aux disparitions répétées de mon ami Urikiel dans l'esprit de son Homme ours... Je ne comprends pas pourquoi son humain est si instable. Son soleil serait il assez fort pour pousser le pentacle de mon ami? J'ai très peur pour lui et d'ailleurs, heureusement que le vieux sage était là parce que j'étais prête à tout pour le faire revenir.
Bref regarder défiler le paysage, souffrir de se corps si inadapté et contempler le Rhino détruire la cervelle de son simulacre en affirmant que les champs magiques avaient changés fut vite lassant. Heureusement que nous sommes arrivés au village d'origine de nos humains nommé la tribu de la rivière rouge. On aurait pu croire à un élan de subtilité quant à ce nom mais en fait c'est simplement parce que les minéraux autour de la rivière sont rouges...
Bref Le vieux Oumtwe est un des trois sages de la ville et il nous explique un peu les croyances très primitives du coin. En gros au village tout le monde a un rôle: chasseur, artisan ou chaman... que c'est varié...et en plus ils croient tous aux esprits. Celui de leur ancêtre Ragmar giderait la tribu avec l'esprit de la rivière rouge. Leurs totems sont le loup mais aussi Urzo Rhounkan, un grand ours rouge. Et je pense que sérieusement, bientôt, on vénérera l'esprit de la crotte de buffle et son grand pouvoir de répulsion... Ils ont 3 tabous, l'inceste le cannibalisme et la traversée de la rivière avec un animal mort. Toujours aussi logique.
Enfin quand on arrive un de ses pauvres humains est déjà au sol à moitié mort et je reste persuadée d'avoir vu un énorme lynx dans l'arbre au pied duquel il git. Il s'appelle Laoki et nous le ramenons au village.
Pour cela il faut traverser la rivière gelée et personne ne veut me porter....
C'est trop injuste.
Au village nous avons pu remarquer que notre physique commençait à être altéré par la présence de nos pentacles. Pas beaucoup mais assez pour troubler les villageois au retour de leurs amis. On nous présente les deux autres anciennes Mahab et Sedné et je comprends bien vite que ce trame de vilaines choses comme dans toutes société humaine. Le clan de Ragmar et celui de Hourdour étaient opposés et les fils d'Hourdour ne ressemblent pas à des lapins inoffensifs mais bien plutôt à de vicieuses vipères. Ils se nomment Uglom, Nourok et Kermoï. C'est pour cela que lorsqu'on nous demande de partir à la cueillette avec DelateEt que les 3 vilains partent avec son frère je sais déjà que tout le monde ne reviendra pas. Et j'avais malheureusement raison.  Du haut d'un plateau nous observons la fin tragique des 2 meilleurs chasseurs du village Arzam et Tekmana trahit lors de la charge d'un énorme bison qu'ils appellent...merde j'ai oublié.
Bref on tente de rentrer aux villages avant eux pour prévenir les villageois et nous séparons en deux Delatte et Paelorys file tendit qu'Urikiel donnons une sépulture aux morts. Finalement c'est pas une si mauvaise chose puisque je suis d"barassée des ralerie du pachyderme.
Malheureusement tout ces efforts sont vains ou presque puisque l'on retrouve Le vieux et Paelorys, ce dernier dans un état pitoyable, et qu'ils nous expliquent que Kermoï a pris le commandement et qu'il faut aller demander de l'aide à la tribu voisine celle des torses rouges.
Ce que nous faisons sagement.

(A suivre)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Tredok


Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2010
Messages: 223
Localisation: Aimerait bien savoir où il se trouve...
Masculin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Mer 3 Nov - 09:08 (2010)    Sujet du message: Chroniques des Personnages Nephilim Répondre en citant

Après avoir été jeté du trou paumé dans lequel vive ces animaux, nous nous dirigeons vers au autre campement au nom tout aussi tordu : les Torses Rouges. Ça sent encore le plan foireux. Quelques jours de voyage, nous amène la bas. C'est presque une agréable surprise qui nous attend, car autant les autres étaient pouilleux, autant ceux-ci semblent plutôt en forme. Ça me donne vraiment envie de les laisser dans leur merde, surtout après leur réaction apathique face à la prise de pouvoir de l'autre gros tordu, le fils de j'sais-plus-qui. De toute façon, son nom n'est guère important, je m'occuperai de son cas, d'une manière ou d'une autre... Bref, nous voici avec ce second troupeau, qui ont eux même leur propre soucis. Une histoire de nounours pas content, et de lynx coquin. J'ai déjà mal au crâne, ce qui m’empêche de bien me concentrer sur ce qu'ils disent. Une chose retient toutefois mon attention : une autre tribu mange les morts, et commencent à aller braconner sur leurs terres. Ça n'a pas l'air de leur faire plaisir. Bon, c'est vraiment lassant, mais pour que je puisse m'occuper du cas de l'autre tordu, il nous faut nous occuper de leurs problèmes.
Nous voici d'abord en route pour apaiser l'esprit d'un ours. A la base nous étions plutôt parti pour une partie de plaisir, hélas tout ceci a failli tourner à la catastrophe. Néanmoins, nous avons été confronté à un phénomène que nous ne pensions plus revoir avant longtemps : une manifestation des Champs Élémentaire, mais ils sont bien différent. Et pas une petite ! Une manifestation du Feu ! Si ce stupide corps n'avait pas fait des siennes, j'aurais pu faire qqh... Quoiqu'il en soit nous sommes parvenu à prendre un bout de bois d'un arbre en haut de cette colline, et sommes redescendu. Ils étaient tout content. Si nous l'avions su avant, nous aurions pu nous éviter de monter la haut en ramassant un bout de bois à proximité...
De tout ce ramassis, il y a quand même un truc ou deux d'intéressant. Ils semblent en mesure de percevoir les manifestations des Champs Élémentaires. Mais nous ignorons comment. Est-ce parce qu'elles sont particulièrement puissantes ? Parce que l'Orichalque a tellement endommagé les Champs qu'ils en sont devenus perceptibles ? Où est-ce leur Ka-Soleil qui, tout en les protégeant de l'Orichalque, leur permet de sentir les Champs ?
En tout cas, nous avons pu passer à la seconde étape : aller récupérer la bouffe des Mangeurs de Morts. Et il a encore fallut voyager... Le corps que j'occupe n'est pas assez résistant, il faudra que je choisisse mieux la prochaine fois. Nous ne parvenons pas ensemble à destination, celui qui dirigeait la petite troupe est blessé, et décide de rester en arrière. Munin fait un caprice en décidant de rester avec lui. C'est pas une mauvaise idée, ça fait deux boulets en moins. Donc, nous arrivons en vue du campement des M&M (:p). Nos compagnons sont tout étonnés : ils sont comme eux. Bah, ils s'attendaient à quoi ? Je ne comprend décidément pas ces animaux.... Nous cherchons un moyen de satisfaire tous le monde (que de temps perdus !), et décidons enfin d'éviter de massacrer ce troupeau. Tout se passe très bien, jusqu'à ce qu'une saloperie d'Onirim ne sorte d'une tente, et ne se mette à manipuler le Ka Lune Noire. Au grand maux, les grands moyens : je l'ai empalé ! Problème réglé. Pendant le court las de temps où ce Nephilim est apparu, nous avons pu, Urikiel et moi, percevoir de manière très nette les Champs. Tout cela me rassure : tout espoir n'est pas perdu, si un Onirim a réussi, il n'y a aucune raison pour que je n'y parvienne pas !
Nous sommes maintenant sur le chemin du retour.
_________________
"La défense fournit l'invincibilité mais la victoire réside dans l'attaque." Sun Tzu, L'Art de la Guerre.
"Each ones kills the one he loves, the brave does it whith a sword, the coward with a word." Oscar Wilde
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Annzokann


Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2009
Messages: 206

MessagePosté le: Ven 5 Nov - 08:11 (2010)    Sujet du message: Chroniques des Personnages Nephilim Répondre en citant

HAha trop bon mais deux petit errata....le vulgaire bout de bois...je te rappel que l'arbre était imprégné de Ka terre boulet de Pyrim.....et c'est quoi que tu appel "court las de temps où ce Nephilim est apparut"? Par ce que de mémoire c'est au moment le sa mort je crois qu'on a peu revoir les champs magiques mais j'ai eu le doute du coup. Smile

Vraiment excellent....finalement je suis peut être le plus objectif pour les résumés. Smile
Revenir en haut
Maximum


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2010
Messages: 43
Localisation: Au fond d'un sac sans fond.
Masculin Taureau (20avr-20mai) 鷄 Coq

MessagePosté le: Sam 27 Nov - 16:39 (2010)    Sujet du message: Chroniques des Personnages Nephilim Répondre en citant

Date: fin 2010
Jeu: Néphilim (Scénario: Bieres, Pizza et Mythologie)
Lieu: Chez Annzo
Participants: Tredok, Annzo et Maximum
Absents: ils ont toujours tort


Deux cycles lunaires se sont écoulés depuis l’incarnation des Kaïms. Les événements récents pèsent lourdement sur leurs frêles corps mais ils savent que d’autres épreuves les attendent.






Ceux de la Rivière Rouge ont rejoint le camp des Torses Rouges et quelque chose se produit : les champs élémentaires sont perturbés, pas très loin, vers la rivière. Se rendant sur place, ils sont témoins d’un phénomène anormal : l’eau de la rivière connaît des mouvements tumultueux et à un endroit précis, l’eau remonte vers l’amont. Un plexus d’eau se forme et à l’intérieur ils peuvent ressentir la présence d’un Pentacle. Celui-ci semble peu à peu perdre ses forces et se dissoudre. Faisant appel aux membres des deux tribus et en particulier à Oumtwe, celui qu’ils nomment "le vieux", ils choisissent un hôte qu’ils mènent près de la rivière. Wa Mah, artisan et peintre des Torses Rouges, servira de Vaisseau. Le Pentacle investit son corps et après un difficile temps d’adaptation, ils obtiennent des informations : Tsort, Hydrim du Sagittaire, les a rejoint et fera route avec eux.

Ils ne peuvent pas se reposer longtemps, il faut partir : la chasse va bientôt avoir lieu. La route est longue et le corps de Paelorys de plus en plus affaibli. Ils confectionnent un brancard pour le transporter. Durant la chasse, Lekam, meneur de chasse des Rivières Rouges, cède sa place à Urikiel à la suggestion de ce dernier : il faut un homme des Rivières Rouges pour venger l’honneur des défunts. Trov-Olog, un simple animal, sera pour eux maintenant un terrible adversaire. Un simple animal, mais l’est-il vraiment ? Juste avant de porter le coup fatal, ayant laissé le contrôle à son hôte, Urikiel peut percevoir brièvement un Ka-Terre exacerbé. La bête est vaincue, tout comme deux autres du troupeau.

Ils rejoignent la tribu des Rivières Rouges avec la tête de Trov-Olog et de la nourriture en abondance. Les hommes et les femmes se réjouissent mais les conflits d’intérêt éclatent encore et la méfiance est grande. Les deux frères antipathiques refusent l’aide extérieure. Urikiel tente de les raisonner, Paelorys les accablent de soupçons, Tsort suggère de repartir avec la viande s’ils n’en veulent pas. Le Conseil se réunit. La négociation est rude, mais finalement un compromis est atteint. Les deux frères, que beaucoup de témoignages accablent, ainsi que leurs proches, sont exclus. La femme qu’avait pris de force l’un d’entre eux ne les accompagnera pas néanmoins, car Delat le boiteux la réclame pour lui. Il y a beaucoup moins de compassion pour la "femme longue" qui aurait aussi été exclue, livrée à elle-même, si les Nephilims ne l’avaient pas acceptée à leurs côtés. Tsort/Wa Mah peint sur une grande peau de bison une scène de chasse somptueuse pour célébrer l’exploit et ce moment historique. Quand ils la regardent, se concentrent, et tentent de voir par-delà les apparences, ils constatent stupéfaits qu’il s’agit plus que d’une simple peinture rupestre : les champs élémentaires scintillent  en filigrane sous chaque trait, ciselés par l’artiste habile. Tsort semble étrangement considérer que c’est la l’œuvre de Wa Mah, plus que de lui-même.

Accompagnés par la "femme longue", Oumtwe les mènent alors vers une caverne où reposent les restes de Ragmar l’Ancêtre. Ils doivent jeuner et entretenir un feu plusieurs jours durant pour un rituel auquel Paelorys a peur de succomber. Mais ce ne sera pas le cas. En état de transe, ils ont chacun une vision. Que cachent celles-ci ?
Revenir en haut
Annzokann


Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2009
Messages: 206

MessagePosté le: Mar 30 Nov - 22:37 (2010)    Sujet du message: Chroniques des Personnages Nephilim Répondre en citant

Date: fin 2010
Jeu: Néphilim
Lieu: Chez Moi
Participants: Alambrine, Tredok, Annzo et Maximum

Le vieux nous à raconter sa vision. La tribu de la rivière rouge doit changer de nom, elle va devenir la tribu du grand bizon et sera sous la protection des deux anciens Ragmar et Trov-olog. Ils nous a plus dit avoir vu Tegma la femme de Ragmar demander de l'aide pour sa tribu natal.

A partir de là à commencer deux longs voyages, un premier pour aller récupérer Munin au village de la rivière rouge et assisté à son mariage...Etrange ce rite je me demande de plus en plus si mon hôte veut aussi l'accomplir ça pourrait être intéressant et distrayant, les hommes ours aime ça en tout cas.

Après à commencer notre second voyage celui pour lequel le vieux nous a fait venir....Nous avons du voyager pendant plusieurs lune... Heureusement que mon hôte expert en chasse, j'ai l'impression que mon lien avec la terre à aider aussi mais bon un chose est sur à nous deux nous avons peu subvenir au besoin en eau et en marchandise de notre petit expédition.

Nous avons dut traverser la forêt Sombre, c'était horrible ce sentir comme un étranger alors que ce lieu nous rappelai notre chez nous le monde avant... Je reviendrai étudier ce lieu je suis sur qu'il peu nous apprendre beaucoup sur nous même ou du moins sur ce qui est devenu le monde.
Ensuite nous avons traverser la plaine des mamouths la traversé a été assez clame, hormis les râles habituels de Paelorys, et le fait que je l'ai retrouvé à moitié mort suite à une attaque de Coyote.

Nous sommes arrivés à la grande eau...j'en ai encore des frissons. Paelorys est resté en haut, Munin a sauté dans l'eau, je crois que Iwoji là suivis...quoique je l'ai peut être rêvé...étrange une chose est sur Tsort a plongé dans l'eau corps et pentacle...c'était horrible à voir son Ka eau semblait enfler de façon disproportionné jusqu'à faire exploser son pentacle, heureusement ce n'est pas arrivés, Munin a peu le sortir de l'eau à temps et m'a éviter de plonger dans l'eau.

Après s'être remis de ces événement nous sommes allé vers le feux d'Ao, à la rencontre de du clan de la grande eau. Nous avons trouvé leur campement, triste, déserté, des ossements humains, une bannière de Hantec planté au milieu, une fois passé en vision cas j'ai peu voir un esprit de lune, il m'a attaqué j'ai voulu l'asservir ce qui n'a fait que repousser ces attaques, j'ai du le détruire, il est bon de ressentir les champs magique vibré...mais pourquoi c'est toujours dans l'affrontement on verra plus tard...
Peu après nous avons trouver la grotte des anciens avec un dément le dernier survivant du clan Vhorl, Tsort à réussi à le rendre plus lucide en l'emmenant dehors et en lui faisant voir la bannière.
Je le plein sincèrement, son clan, ses amis ses frères sont tous mort, il était un clan, il est seul, ne pouvant accepter leur fautes, il s'est réfugiés dans la folie...j'espère que notre histoire ne sera pas aussi sombre.
Ils ont adoré le Mammouth suite à un accord passé par le chaman avec Horntec/Hantec, la femme enlevée du chaman contre 10 hommes ours régulièrement.
Ils ont du chassé les hommes ours des autre clans, puis donner leur clan. De rage, ils ont mangé leur chaman pour avoir apporter la malédiction sur leur clan puis se sont dévorer.

Après cette confession, il nous a demandé de l'emmener à la falaise de la Femme de la Grande Eau, leur ancienne protectrice pour mourir.

La suite plus tard je fatigue. :p
Revenir en haut
Annzokann


Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2009
Messages: 206

MessagePosté le: Sam 11 Déc - 22:28 (2010)    Sujet du message: Chroniques des Personnages Nephilim Répondre en citant

Nous avons pu l'emmener à la falaise, Tsort a essayé de le sauver, de le raisonner une dernière fois en vains...il a sauté.
Je ne sais pas si c'est la pointe de ka-Soleil libérée à sa mort, ou notre présence qui a réveillé la femme de la grande eau mais nous avons pu la voir et discuter avec elle, savoir son histoire, l'histoire de Yagul avant qu'il ne soit le Orn-Theq, de Ragmar l'esclave...

Yagul était son époux, fils des éthers, il a aidé les hommes-longs puis le pouvoir l'a corrompu, il en voulait plus alors il a fusionner avec un chaman et s'est liée à Monthaoumon pour tuer les hommes ours qui ne respectait l'esprit du mammouth.
Il a développer la tribu dans le respect de ces nouvelles règles, Ragmar et ses deux frères ont été fait prisonnier par la Tribu de Yagul. C'est durant cette période que Ragmar a rencontré et aimé Utria la femme de Yagul.
Ils ont tout les 4 mené une révolte et on essayer de tuer Yagul, malheureusement Ragmar et Yagul ont été grièvement blessés et quelque hommes long ont pu quand même fuir le règne de folie de Yagul, parmi eux le Frère d'Utria et père d'Iwoji...
Ragmar et Utria sont allé se réfugier à la tribu de la Grande Eau pour soigner les blessures de Ragmar. Une fois guéris, il est partis avec ses deux frères.
Yagul était devenu Orn-Theq, a maudit Utria et la progéniture de Ragmar qui grandissait en elle. Elle est devenu la femme de la grande eau depuis ce jour et porte un esprit en elle.

Cet esprit a mis fin à ses récits en sortant de ses entrailles, mes trois amis sont allés l'affronter dans les champs magiques pendant que je le retenais dans le monde physique, le combat fut rapide mais d'une extrême violence.

Nous avons honorer le corps d'Utria selon leur rite mortuaire avec l'aide de Yvarrola. Après cela nous avons discuter, nous savions maintenant où était le campement du  Orn-Theq, son point faible la lumière. Nous sommes donc partis à sa rencontre.

Une fois arrivé nous avons observé le campement, voir des hommes long affaiblis, apeurés, voir un Orn-Theq au corps veillissant devenir le mamouth et écraser des hommes.
Sur les conseils de Tsort et Yvarrola nous sommes rentrés dans le campement avons défié Orn-Theq, il est venu le mammouth j'ai essayé de le blesser avec une javeline ce qui n'a eu aucun effet.
Heureusement, j'ai sentie que Daüro avait fini, je lui est laisser le contrôle et là je ne sais pas comment il a fait mais sont Ka-Soleil s'est entremêlée avec l'étincelle de Ka-terre de Trolv-Olog que j'avais sentie se loger en moi et là il est devenu Trolv-Olog.
Le combat de ces deux monstres ma semblait durer une éternité mais il a été abrégé grâce à l'intervention de Yvarrola, une fois Orn-Theq terrassé les hommes longs on fait leur propres vengeance en tuant ce qu'il me semblait être ses serviteurs.
Après, ils nous ont poliment demandé de renter chez nous en nous laissant juste le temps de penser nos blessures.

La suite à lire dans chacune de nos description.

(Je pense avoir rien oublié mais du coup Iwoji est la nièce de la femme de la grand eau ça pète sur le CV :p)
Revenir en haut
Tredok


Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2010
Messages: 223
Localisation: Aimerait bien savoir où il se trouve...
Masculin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Lun 20 Déc - 10:15 (2010)    Sujet du message: Chroniques des Personnages Nephilim Répondre en citant

Contrairement à ce qui a précédé notre première incarnation, nous n'avons pas dérivé, nous étions dans une sorte de cocon protecteur. Nous en sommes sorti appelé par Yvarrola.

Nous nous sommes retrouvé plusieurs saisons d'Ao plus tard, dans des Hommes-Longs, mais dans la même région. Yvarrola souhaites fermer cette région au yeux de tous, hommes comme Nephilim, afin de la préserver. Pour cela elle avait besoin que nous fassions les appâts afin d'éloigner les partisans du Noir-Soleil. Pour nous convaincre, elle nous annonce l'existence d'une rumeur dans les Champs élémentaires : l'Atlantide serait de retour. J'espère que mes camarades ne sont pas dupes, elle songes simplement à garder ce lieu pour elle. Par égard pour sa bienveillance à nous avoir protégé et ramener, nous acceptons. Avant de partir avec les Ka-Soleil qui vont nous accompagner, Munin fait encore un scandale. Sans importance pour changer.

A l'issue de la première journée de voyage, nous passons en Vision-Ka pour voir si les choses ont changé. Les champs sont stable. Même si nous ne percevons pas l'Orichalque, il semble intégré. On voit également que l'interaction de nos pentacles avec le Ka-Soleil des Hommes-Longs est différentes de celle avec les Hommes-Ours. D'ailleurs, cela sera confirmer dans les jours suivants, nos métamorphes se manifesteront légèrement. Enfin, nous détectons un mélange de Ka-Terre et de Ka-Lune sur l'un des membres du groupe : il s'agit d'une Larme d'Ao.

A l'aube nous sommes réveillé par un sentiment d'angoisse qui agite nos pentacles. Il semblerait qu'il se soit produit en même temps qu'un coup de cor. Nous distinguons au loin, à proximité du village, un groupe qui s'engage à notre poursuite. Après qqs jours de voyage, nous parvenons au sommet, et franchissons le col. Nous envoyons une petite marque d'affection à nos poursuivant en provoquant un éboulement qui, nous l'espérons, les ralentira. Je tiens à faire remarquer, que l'idée n'est pas venu de moi, que l'on aille pas encore dire que je suis un monstre. Comme je le craignais, cela n'a pas éliminé tout nos poursuivants, et ils nous font la même petite surprise. Peu de temps après, nous nous apercevons qu'ils ont gagné du terrain. L'explication est simple : ils ne sont pas arrêté durant la nuit. Celui qui dirige nos poursuivants possède un Ka-Soleil d'une taille que je n'ai jamais vue, je soupçonne qu'il soit en mesure d'influencer les autres Ka-Soleil. Quoiqu'il en soit, le chef de notre groupe décide d'en faire autant, alors que je suis partisan de tendre une embuscade. Ce n'est qu'une fois que nous aurons pu rejoindre une foret, que nous arriverons à les semer. Enfin, pas le Ka-Soleil monstrueux. Lui nous a pisté. Si seulement nous avions eu un peu de notre puissance d'antant, nous aurions pu rivaliser avec lui. Mais là, affaiblit par le cataclysme passé et par ces corps, nous sommes balayé par sa force. Nous parvenons néanmoins à fuir par la rivière.

Lorsque nous reprenons nos esprits, nous sommes bien loin de la montagne. Le Simulacre de Munin n'a pas survécut à ces blessures, elle possède maintenant le corps d'un autre membre de l'expédition. Nous constatons que les Ka-Soleil qui nous accompagne ont conservé une des armes du Ka-Soleil monstrueux. Or celle-ci est imprégné d'Orichalque. Après une discussion sur le bien-fondé de conserver cette chose, et après avoir fait remarqué que cela sera tuera Yvarolla et son Simulacre, au lieu de la sauver comme ils l'espèrent, ils décident de consulter les esprits. Le lendemain, après avoir caché l'arme, car ils n'ont pas confiance en nous, ils nous annoncent qu'ils ont décidé de nous accompagner jusqu'à la pointe de la terre, et de remplir leur tâche. Je pense qu'ils avaient juste besoin de se rassurer, nul besoin de consulter les esprits pour prendre de si sages décisions. Avant de partir, Urikiel laisse la place à son Simulacre pour que celui puisse discuter avec ses compagnons. Il témoigne de la douleur que nous avons ressenti au contact de l'orichalque. Cela les fera peut etre réfléchir, mais je doutes que cela change leur idée. Tout comme je doute qu'ils puissent un jour retourner dans leurs terres.

Nous reprenons la route, à priori nous ne sommes plus poursuivit. Plus nous progressons vers le Sud, plus on nous dit que nous ne sommes pas les seuls voyageurs à passer dans ces lieux. Nous constatons également que les Champs sont animés. Un évènement nous alerte, lorsqu'en arrivant dans un village, nous apprenons que des hommes ont été tués par un groupe mené par un colosse. Peu de temps après, nous croisons un Nephilim (un ange) qui revient du Sud. Il nous confirme que les notre ont bâti une cité, Tarshish. Ne partageant pas les idéaux des bâtisseurs, il s'en va. Il pense qu'ils ne font que reproduire les même schémas, et donc les même erreurs que par le passé. Lorsque nous parvenons nous aussi à la cité, celle-ci resplendit. Nous n'avions plus contemplé une telle splendeur depuis notre déchéance. Tous y est imprégné de puissance élémentaire. Alors que nous dirigeons vers ce que nous savons être un accès, nous voyons le Ka-Soleil monstrueux en train de contempler la cité. Urikiel et moi pénétrons la cité. Au dela du coté revigorant, tous ont l'air mous, indifférents. En essayant d'obtenir des réactions, je constate que je suis moi-même gagné par cette mollesse. Je ne sais plus pourquoi je suis rentré dans cette cité, mais malgré sa splendeur, il va me falloir la quitter.

J'ignore ce qui s'est passé par la suite, Munin le narrera mieux que moi. Si j'ai bien compris ce qu'elle nous as dit, le colosse a utilisé une forme de magie que nous ne connaissions pas pour écarter les pans de la montagne, faisant se rencontrer les deux eaux qui étaient de part et d'autres. Son acte a entraîné sa mort, mais également la destruction de la cité. Bien sur, notre mort fut certainement rapide. Je n'ai pas de souvenir clair sur ce point. Je me souviens simplement d'avoir été attiré très fortement vers un lieu, sans pouvoir y résister, et m'être retrouvé enfermé dans un cocon, plus inconfortable que celui que nous avions connu. Au moins, nous somme protégé de l'influence de l'orichalque. Il semble que je ne sois pas resté longtemps dedans, j'ai vite été attiré par un Ka-Soleil proche. Il s'est avéré qu'Urikiel et moi étions dans des Simulacres situé dans un village que nous avions traversé qqs jours auparavant. J'ai sous les yeux un objet. Sans aucun doute possible, c'est à l'intérieur de celui-ci que j'ai été contenu avant de trouver un Simulacre. Je sens un lien entre mon Pentacle et cet objet. Encore une chose à éclaircir.

Il va nous falloir remettre la main sur Munin. Je serai d'avis de partir dans la direction opposé d'où venait nos poursuivants.
_________________
"La défense fournit l'invincibilité mais la victoire réside dans l'attaque." Sun Tzu, L'Art de la Guerre.
"Each ones kills the one he loves, the brave does it whith a sword, the coward with a word." Oscar Wilde


Dernière édition par Tredok le Mar 21 Déc - 07:30 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Tredok


Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2010
Messages: 223
Localisation: Aimerait bien savoir où il se trouve...
Masculin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Ven 4 Fév - 10:38 (2011)    Sujet du message: Chroniques des Personnages Nephilim Répondre en citant

On a émergé dans une région vallonnée, très boisée, parcourue de nombreux sentiers.
A peu près vers le centre, une "caravane", un second groupe l'attaque. On atterri (forcément) au milieu de la mêlée.
Les attaquants possèdent des symboles (colliers) avec des cercles concentriques.

Après s'etre échappés, retour vers la zone de l'attaque. Urikiel intercepté par un groupe de Nephilim : trois Pyrim (dont Aoth : Phénix du Sagittaire, "gros"), un Eolim et un Faerim. Pas loin du Nombril du monde (ex Atlantide : même emplacement ?). Ils ont des infos mentionnant la présence de Prométhé, et veulent lui faire sa fête.

Nos Vénus se sont éloignés, elles sont dans la direction du Nombril.
Mon Simulacre appartient à un groupe qui était là pour massacrer un groupe jugé dangereux. La tâche de mon Simulacre est de témoigner et comptabiliser au nom de la Déesse (Laelathé). Les nombrils sont des bâtisses (cromlech ?) avec une enceinte et un toit. Sculptures en relief. Des dizaines dans le même lieux. A chacun est rattaché ce qu'il nomme un clergé. Bp de gens viennent faire des offrandes. Tout autour, les gens se sont sédentarisés.

Nous partons vers le Nombril. Lorsque nous croisons une ferme, je réalise que mon Simulacre est une forme d'autorité. En profite pour ne pas marquer d’arrêt (je préfère en savoir plus sur ce Simulacre, et je préfère éviter d'éveiller les soupçons). Nous établissons un campement le soir, et sommes aborder par un groupe de résistants, restés fidèles aux anciennes traditions.

Il nous parait plus prudent de faire une association avec eux, nous partons donc vers leur campement à plusieurs jours de marche.

Ah, et avant que Munin ne me fasse remarquer l'oubli, nous traînons aussi avec nous le Boulet, un enfant avec un Ka-Soleil atrophié.

(Notes livrées un peu en vrac ^^)
_________________
"La défense fournit l'invincibilité mais la victoire réside dans l'attaque." Sun Tzu, L'Art de la Guerre.
"Each ones kills the one he loves, the brave does it whith a sword, the coward with a word." Oscar Wilde
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Alambrine


Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2009
Messages: 110
Localisation: Montpellier
Féminin Bélier (21mar-19avr) 鷄 Coq

MessagePosté le: Dim 6 Fév - 20:16 (2011)    Sujet du message: Chroniques des Personnages Nephilim Répondre en citant

Reprenons les choses de façon plus objectives, car notre ami pyrim est quelque peu oublieux. Cadmon, l'enfant que je protégeais lors de mon réveil de stase (note pour la postérité: "Sortir de sa stase, c'est comme se retrouver en string dans un blizzard") n'a pas un Ka soleil atrophié mais bien tout le contraire. Il rayonne littéralement et lorsque je me suis éveillée avec lui dans mes bras, malgré le premier réflexe de peur au souvenir du dernier Ka soleil de cette taille que j'ai vu et à la douloureuse morsure d'orichalque qui y est associé, un instinct maternel terrible m'a littéralement submergé . Et c'est pour cela que depuis, je n'ai de cesse de prendre soin et de cet enfant, car je reste persuadée qu'une éducation avec de l'amour et de la tolérance, pourra changer sa probable destinée.



Ce que notre rhino a oublié aussi, c'est la séance chamanique que je mène pour ces gens, afin de les convaincre du bien fondé de la prophétie. Cette séance est comme nulle autre auparavant car Cadmon irradie littéralement le monde des esprit de sa présence. Malheureusement, je ne peux toujours pas pénétrer cette imbroglio spirituel et reste là à attendre et porter les autres avec mes chants. Quelle frustration!!! Cependant ça aura été un moyen très efficace de les emmener à nous conduire à leur village.
Une fois arrivé là-bas commence de long pour parler, où notre ami Urikiel s'illustre comme parfait orateur. J'écoute d'une oreille lointaine, captivée par l'enfant, ce qu'il dégage, ce qu'il est...
Urikiel nous annonce qu'il a du mal à négocier et nous repartons pour une contrée obscure celle d'hommes vouant un culte au dieu serpent, qu'il aurait vu pendant son cauchemars...
Déjà un Néphilim ça ne rêve pas et aller se balader dans une terre où a lieu un culte maléfique ne m'enchante pas, mais je suis portée par Cadmon et ne pense qu'à lui enseigner les valeurs qui me sont si chères, l'amour, la générosité, la bienveillance... Nous emboîtons donc le pas à Ariscate, la femme qu'à pris Urikiel et qui nous sers de guide jusqu'à cette terre noire.
Nous nous faisons très vite repérer et capturer mais Urikiel a la langue si bien pendue qu'il finit par convaincre leur chef de notre utilité, et ceux-ci sont près à se joindre à notre cause, si nous leur laissons la montagne et le probable Drakaon qui vit dors dessous après la victoire. Bien entendu cela est tout simplement impensable mais Urikiel semble tisser une toile de négociation bien trouble.



Le voyage nous mène ensuite directement au nombril du monde, où nous croisons le chemin d'autres Nephilim, ennemis jurés de Prométhée... qu'ils ne connaissent même pas... nous acceptons tout de même de faire chemin ensemble jusqu'à leur camps, suite aux paroles de Paelorys qui revient d'une ronde totalement traumatisé.
Apparement il aurait vu la déesse Laelathe vider un Néphilim de sa substance magique pour l'enfermer dans des objets et manger les restes de la pauvre créature. Je suis horrifiée par ce que j'entends et comprends à l'angoisse du rhino que c'est encore bien pire que ce que je peux imaginer. Les Nephilim sont alors près à s'allier à nous pour détruire la prêtresse si nous ne pactisons pas avec les hommes serpents.
Au moins nous sommes d'accord sur un point, il faut la détruire.


 



Nous nous retrouvons donc à la recherche d'une branche du peuple de Cadmon qui vivrais sur une montagne laineuse et pour cela nous retournons au village d'Ariscate afin d'interroger leur chaman. Je m'empresse de proposer mon aide spirituelle à celui-ci et profite ainsi de la puissance de l'enfant encore une fois.Mais cette fois-ci, quelque chose diffère. La force qui ne m'acceptais pas dans le monde des esprit commence à faiblir, je le sens. J'arriverais à la franchir...un jour...
Au réveil l'enfant a réalisé une véritable fresque inconsciente sur le mur où il raconte l'histoire de son peuple qui régnais sur le nombril. Un humain au Ka surpuissant et une Nephilim, main dans la main pour protéger les leurs (dont beaucoup semble être des Néphilims) Le tout baigné dans une lueurs spirituelle intense. La rivière aux quatre branches y apparait et coule jusqu'à une cité de bassins calcaire et il m'explique, quand il reprend conscience, que c'est là que vivent ses semblables.
Nous prenons donc la route vers cette contrée et y rencontrons un peuple qui vit dans une petite cité de pierre et, si on omet la fâcheuse tendance qu'ils avaient à enfermer les notre dans des bouteilles pour s'en servir d'objets de défense, semblent assez sympathique.
On y apprend que Cadmon est attendu comme le prophète qui rétablira l'ordre et détrônera l'humaine qui dirige le nombril du monde.
Celui-ci nous explique qu'il va nous falloir nous baigner car il pense que les bassins sont une porte et que nous pourrons l'aider à accomplir son voyage.
Alors nous allons aller nous baigner....
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Tredok


Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2010
Messages: 223
Localisation: Aimerait bien savoir où il se trouve...
Masculin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Ven 18 Fév - 09:15 (2011)    Sujet du message: Chroniques des Personnages Nephilim Répondre en citant

Oki.
Il me semblait que tu avais évoqué une conjonction particulière pour le rituel. En tout cas, même si on a un jour ou deux, c'est suffisant pour tâter le terrain. Ils ne semblent pas posséder de moyens fiable de nous détecter. J'en fait par aux autres, c'est assez rassurant.

@Urikiel et Munin : je vous propose une chose. Peut etre serait-il poli (je m'adresse plus particulièrement à Munin) de leur révéler notre identité.  Non ? Le rituel qu'ils vont faire risque peut etre d'avoir des conséquences inattendue, comme par exemple nous révéler à leur yeux comme des Nephilims. Ils risquent alors de ne pas apprécier la surprise.


[HS]
Au cas où j'oublierai la semaine prochaine, je mets des éléments auxquels je souhaiterai être attentif (avant ou après le rituel). Inutile de me répondre, c'est plus un pense-bête ^^ :
- faire une "ballade" dans les environs (juste au cas où on aurait besoin de fuir et de se cacher) sous couvert de découvrir le coin,
- regarder de plus près les structures qui leur servent d'habitat (s'ils sont ouvert à la discussion, pousser la curiosité).
_________________
"La défense fournit l'invincibilité mais la victoire réside dans l'attaque." Sun Tzu, L'Art de la Guerre.
"Each ones kills the one he loves, the brave does it whith a sword, the coward with a word." Oscar Wilde
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Tredok


Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2010
Messages: 223
Localisation: Aimerait bien savoir où il se trouve...
Masculin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Lun 28 Fév - 14:38 (2011)    Sujet du message: Chroniques des Personnages Nephilim Répondre en citant

Notes de la séance du 27 février. 
(maj le 19 mars) 

Le chef du village nous apprend que le rituel aura lieu le lendemain, à midi. Nous aurons la possibilité d'assister le mioche. En attendant, nous sommes conduit dans une hutte de pierre à l'extérieur du village. Ne faisant pas parti de ce groupe d'humain, nous devront camper à l'extérieur. Néanmoins, nous sommes les bienvenue jusqu'à la tombée de la nuit. En discutant avec celui qui nous accompagne nous apprenons que ce rituel est destiné aux chefs de leur tribu. Après le départ de notre accompagnateur, nous discutons avec Cadmon. Il souhaites que nous l'accompagnions. Il pense que nous avons un rôle à jouer. Semble affecté par sa destiné : toujours du se comporter comme s'il était plus vieux que ce qu'il n'était.
Urikiel et Munin vont au village. Le premier pour en apprendre plus sur la tribu, la seconde pour inciter Cadmon à jouer avec les autres enfants. Les techniques employés par les hommes sont plus fines, plus abouties, plus travaillées que celles des Hommes-Ours. Ils ne vénèrent plus les esprits, mais leurs ancêtres. tous leurs ancêtres. Chaque hutte en pierre contient les crânes des ancêtres. Le petit parvient à passer une après-midi normale et à jouer avec les autres. Pælorys fait un tour dans la région, au cas où... La nuit venue, Urikiel ne peut s'empêcher d'aller espionner ce qui se passe dans le village. Il sent la présence d'Orichalque  et un Nexus à l'emplacement du village.
Le lendemain, nous continuons de jeuner, et nous rendons au lieu du rituel. Seul. Aucun memebre du village ne nous accompagne, si ce n'est une petite fille qui nous suit discrètement. Lorsque nous prénétrons dans le bassin, nous y sommes bien. Alors que le Soleil est anormalement à son Zenith, Cadmon commence une série d'incantations, dans une langue que nous ne comprenons pas, mais dont l'intonationn nous rappelle l'énochéen. L'eau entre en mouvement et bouillonne. Comme à chaque fois, nous nous sentons partir vers un ailleur. Cette fois-ci, notre Pentacle vibre différemment, à l'unisson des Champs environnant et du Ka-Soleil de Cadmon. Nous nous sentons glisser. Notre esprits, mais aussi notre corps. Comme si nous étions aspiré vers le bas et que nous chutions, pris dans un tourbillon.
Nous reprenons nos esprits dans un lac, le ciel est différent. Tout est différent, comme si nous n'étions plus sur Terre. Nous habitons toujours nos Simulacre, mais nos Métamorphes sont pleinement manifestés. Cadmon est aussi devenue un jeune homme. En passant en Vision-Ka, Urikiel constate que les Champs sont comme engourdis. Ils sont également tissés de Ka-Soleil. Urikiel et Pælorys tente d'utiliser la magie, sans grand succès. Nous sommes le matin, et nous décidons de suivre le seul sentier que nous voyons. La région où nous sommes est pleine de vie, avec une nature très présente. Nous grimpons une colline, et voyons une vallée de l'autre coté. De nombreux humains vaquent à leurs occupations, sans organisation, sans but, ils sont tous nus. Lorsque nous leur parlons, nous comprenons leur langue, sans pour autant être capable de l'identifier. Ils ne semblent pas savoir où ils sont, et ne s'en soucient guère. Il nous parle d'un Temple, en nous désignant la suite du sentier. Sur le chemin, nous voyons des contre-coup de nos expérimentations magiques : un arbre anormalement tordus et un humain brûlé. Nous arrivons a une hutte en pierre (un dolmen) sous laquelle se tient un homme avec des tatouages, comme ceux des suivant du Dra-Kaon. Derrière ce dolmen, on voit un précipice. Alors que nous approchons, cet homme tatoué discute avec un groupe d'hommes et de femmes. L'un d'eux semble acquieser aux propos de l'homme tatoués, et saute dans le vide alors que les autres s'éloignent, indifférent. L'homme tatoué nous salue, remarque que nous ne sommes pas d'ici. Lui non plus, il vient d'en bas. Il ignore comment il a fait pour monter, mais il est là pour guider ceux qui ne veulent pas rester dans l'ignorance. Cadmon décide de ne as suivre ses conseils. Nous sautons. Urikiel, avec un aplomb digne d'un Pyrim amène l'homme tatoué avec lui. Hélas, autant nous attérissons en douceur, autant l'homme s'écrase au sol.
Le lieu dans lequel nous sommes attérit, est proche du précédent. La nature y est moins abondante, les hommes et femmes sont habillée, et ce dirigent ou reviennent d'une structure (comme Temple du nombril du monde) au centre. Ils apportent des offrandes à la divinité. En y arrivant, nous voyons des officiants de cette divinité, qui nous barre le passage car nous sommes nus. Après avoir consulté Cadmon, nous traversons quand même en les repoussant. Tout le long de la traversée, de plus en plus de servant se pressent contre nous, afin de nous empêcher de passer. Urikiel-le-Facétieux arrache les vêtement de l'un des pretres. Celui-ci est literallement vaporisé par une décharge d'énergie, qui éjecte également Urikiel-le-Fécétieux au loin. Il sent alors un regard hostile se poser sur lui. Cadmon tend le bras pour l'aider, il est alors plus facile pour Urikiel de nous rejoindre. Durant la traversée, Munin a apercu sur la structure centrale 7 éclats brillants, de formé effilés. Nous parvenons a traverser. De l'autre coté, Urikiel utilise la Vision-Ka et percoit un énorme Nexus semi-conscient ou comme un gigantesque Effet-Dragon. Au loin, une falaise se profile, et nous poursuivons notre périple dans sa direction. Sur le chemin, nous sentons une odeur de mort, et croisons des cadavres des officiants du Dra-Kaon. Des armes humaines les ont tués. Arrivés au pied de la falaise, nous sommes arretes par deux homme armés d'épieux, qui nous interdise le passage. Cadmon peut passer, mais pas nous car nous sommes des Nephilims, et n'avons pas le droit d'aller plus loin. Ils ont peur (IMO à juste titre) qu'on les asservisse. Nous forcons le passage, en les désarmant. Puis escaladons la falaise, ce qui nous prend moins de temps que prévu. Ce lieu est décidement curieux. 
Au sommet, des champs s'étendent à perte de vue. Nous voyons des habitats permanents en bois, ainsi qu'un temple similaire à celui que nous venons de traverser. Un groupe d'homme armé vient vers nous. Leur intention est de nous interdire le passage. Cadmon se présente, ce qui les trouble suffisamment pour qu'ils décident de nous escorter vers leur chef. Celui-ci porte une sorte de collier autour du coup sur lequel est représenté des cercles concentriques (7). Il a un air de famille avec Cadmon. Six autres personnes sont à coté de lui. Nous venons de rencontrer ses ancêtres. Cadmon leur dit qu'il a besoin de traverser pour connaitre son destin. Le chef nous demande ce que les humains représentent pour nous. Pour moi, nous avons un avenir commun, et nous pouvons apporter notre notre expérience. Pour Urikiel, les humains sont des hôtes avec lesquels nous avons du mal communiquer, il nous faut apprendre à vivre en harmonie. Pour Munin, les hommes sont nos égaux et l'ont toujours été.
Si nous passons le Temple de l'Homme, alors nous aurons gagné le droit d'accompagner Cadmon, sinon, nous finirons enfermés. [traversée à compléter]. Une fois traversé, nous continuons silencieusement notre chemin. Là encore, nous sentons l'odeur de la mort, et voyons les cadavres des six officiants. Arrivé au bord de la falaise, nous voyons une sorte d'immense épieu noir planté, autour de lui une dizaine d'homme armé d'Orichalque. Urikiel tente de faire chuter l'épieu, pendant ce temps Cadmon leur parle. Ils nous sont clairement hostile et annoncent leur intention de nous tuer, Cadmon en premier. Profitant de la chute de l'épieu nous leur sautons dessus, et parvenons à les défaire alors que la situation n'était pas à notre avantage. Nous sautons et arrivons dans la partie nocturne.
Nous ne croisons personnes. Le Temple est éclairé par des braseros. Nous sentons, et semblons percevoir des choses dans l'obscurité. Ces sensations persistent une fois dans le Temple. Nous voyons 7 choses au centre. Une femme porte le collier que portait le chef de l'après-midi. Toutefois, les cercles sont différents. Ils sont touours concentriques, mais sont décalés. Les 7 choses sont décharnés, et n'ont plus guère que l'apparence de l'humanité. Nous voyons des mouvements sous le tissus qui composent leurs toges. Nous sentons également la présence de l'ORichalque ainsi que les souffrances des notres. D'ailleurs, en dépassant les choses, nous sommes appelés par les Nephilim enfermés dans ces choses. Je propose que nous tentions qqch pour les libérer. Sans succès. Je tente alors d'en transpercer une de ma lance. Celle-ci se retourne contre moi. Nous fuyons ce lieu au plus vite, et nous retrouvons devant une nouvelle falaise.
En haut, le matin nous attends pour recommencer un nouveau cycle.

_________________
"La défense fournit l'invincibilité mais la victoire réside dans l'attaque." Sun Tzu, L'Art de la Guerre.
"Each ones kills the one he loves, the brave does it whith a sword, the coward with a word." Oscar Wilde


Dernière édition par Tredok le Sam 19 Mar - 08:59 (2011); édité 3 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Alambrine


Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2009
Messages: 110
Localisation: Montpellier
Féminin Bélier (21mar-19avr) 鷄 Coq

MessagePosté le: Lun 28 Fév - 18:34 (2011)    Sujet du message: Chroniques des Personnages Nephilim Répondre en citant

Le rituel



Le corbeau-bisounours



Un portrait avec métamorphes



ET le vilain

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Tredok


Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2010
Messages: 223
Localisation: Aimerait bien savoir où il se trouve...
Masculin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Sam 12 Mar - 18:22 (2011)    Sujet du message: Chroniques des Personnages Nephilim Répondre en citant

(j'aurais du continuer la suite plus vite, ma mémoire s'est étiolé et comme je n'avais plus de papier pour noter, je n'ai pas de support pour m'aider :p La prochaine fois, je ramène mon netbook, et je tape directement au clair mes notes ^^ J'ai mis entre crochet les points à préciser, si vous voulez compléter, allez-y.)

Lorsque nous arrivons en haut de la falaise, nous sommes ébloui par la lumière du matin. Nous sommes également de retour à notre point de départ : le lac. La tension, le malaise qui pesait sur nous s'est evanouit. Mes compagnons me remettent en état, nous nous lavons, et repartons.  La zone nous parait moins peuplé. Nous ne nous attardons pas plus que cela, sachant déjà ce que nous devons faire. Arrivé au pied de l'étape suivante, un homme-serpent est présent. Ce n'est pas le même que la veille, mais il prend peur en voyant Urikiel. 
Devant le Temple, nous décidons deux choses : premièrement, puisqu'ils vont tenté de nous ralentir, autant passer en force (ca, c'était mon idée :p), et deuxièmement, nous allons tenté de nous emparer des éclats que Munin a apercu au centre. Le passage est quelque peu délicat. Comme en réaction à notre aggressivité, ils le sont également. Notre tentative de nous emparer des éclats échouent, et Cadmon a peur de tenter de s'en emparer lui même. Nous ressortons donc de là. Les même évènements se reproduisent encore.
A l'étape suivante, nous sommes mieux accueilli que la veille. Ils se souviennent de nous (cela ne semble pas les troubler). Cadmon leur indique ce qui va leur arriver. [à compléter, j'ai un trou : leur parle de ramener le souvenir du passé ?]. Cette fois-ci, des hommes nous accompagne pour nous aider à combattre ceux qui nous attendent à la tombée de la nuit. Ces hommes sont choqués par les propos haineux de nos assaillants. En surnombre, nous parvenons sans soucis à nous défaire d'eux. 
La nuit ne diffère pas de la veille. Cette fois-ci, nous passons le plus vite possible dans le Temple, sous ce qui nous semble être un rire sarcastique.

Un nouveau jour s'annonce pour nous. Les deux premières heures sont vides. Plus d'hommes dans ces espaces. Le Temples du Serpent est vide. Toutefois, nous sentons le Dra-Kaon toujours présent. Cette fois-ci, nous nous emparons des sept éclats, chacun une couleur de notre éléments. Cadmon prend les autres, et nous partons. Les hommes du Temple de l'Homme nous attendent [font=ils qqch, je ne sais plus ], et comme la veille nous accompagne, plus nombreux, pour affronter nos assaillants de la nuit. Dans le Temple de la nuit, nous affrontons les créatures qui l'habite. Dans nos mains, les écalts se transforment en armes avec lesquels nous parvenons sans soucis à vaincre les créatures. Par la même occasion, les notres sont libérés. 

(font-ils qqch, je ne sais plus. là, je pense me souvenir que Cadmon a fait un truc (avec l'eau je crois ?). En tout cas, la journée à ressemblée aux précédentes et nous avons ramené le souvenir aux hommex du Temple de l'Homme)
_________________
"La défense fournit l'invincibilité mais la victoire réside dans l'attaque." Sun Tzu, L'Art de la Guerre.
"Each ones kills the one he loves, the brave does it whith a sword, the coward with a word." Oscar Wilde


Dernière édition par Tredok le Sam 19 Mar - 08:43 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Annzokann


Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2009
Messages: 206

MessagePosté le: Dim 13 Mar - 19:25 (2011)    Sujet du message: Chroniques des Personnages Nephilim Répondre en citant

(Il manque le fait que les saisons été plus marqué, les différences de niveaux qui disparaissent. Calmon qui enseuveulie le passé, l'intervention de Munin sur les enfants qui les à fait réagir....Annzokann malade donc désole pour les phrases courtes. Smile)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:57 (2018)    Sujet du message: Chroniques des Personnages Nephilim

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le Cercle des Rolistes Disparus Index du Forum -> Le Cercle des Rolistes Disparus -> Nephilim Anthologie Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
Page 1 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com